Festivals

Pelouse

Rock acoustique entre noirceur et lumière.

Pelouse est un concentré de musiques acoustiques et électroniques – violoncelle, claviers et saxophone – dessinant un pont entre le rock indépendant et la chanson contemporaine.  À l’image des compositions musicales, les textes de Xavier Machault naviguent entre récits noirs et accès surréalistes. Écho à notre monde fissuré et absurde, Pelouse n’a pas peur de nous mener vers des abîmes. Mais maniant l’art du décalage avec finesse, le trio ne tombe jamais dans le sérieux et le sinistre. Dans le fond comme dans la forme, Pelouse frôle joyeusement les limites du raisonnable.

Des Fourmis dans les mains

Chanson poétique pour cordes et tambours.

On dit qu’ils sont chanteurs, rockeurs, valseurs, rêveurs. Des musiciens libres. Qu’ils sont cadrés sans cadres, décalés sans cale. Fous même parfois ! Qu’ils sont osés, originaux, déconcertant, poètes, mélangeurs, lyriques, atypiques. Parfois même le public pleure, pendant et après, puis finalement se console en sortant, en se parlant. C’est un septet qui ressemble à une cour d’école. Des bavards aiguisés. Des musiciens qui ne veulent pas dormir. Alors ils frappent, cognent, crient, chantent et déjantent leurs instruments. Ils frôlent de près ce qu’on appelle la liberté musicale.

Pelouse :Xavier Machault (chant), Valentin Ceccaldi (violoncelle), Quentin Biardeau (claviers, saxophone)

Des Fourmis dans les mains :Laurent Fellot (Ecriture, composition, Voix lead, contrebasse, chœurs), Camille Durieux (Piano et chœurs), Corentin Quemener (Batterie, chœurs), Nicolas Lopez (Violon, chœurs), Violaine Soulier (violon, chœurs), Elisabeth Renau (violoncelle), Pierre Marinet (Alto), Benoit Black (Arrangements, cordes), Jérôme Rio (direction technique)

Crédit photo © Pelouse

Dans le cadre du festival Région en Scène