Festivals

Wuïwa

 

19h30 – Parc de la Mairie
Afro pop – 45 min

(en remplacement de Jahkasa, concert initialement prévu)

Avant d’être le nom du groupe du chanteur compositeur « Harouna Koïta », Wuïwa désigne une rivière sacrée qui coule au Burkina Faso, où l’eau est source de vie. Tout comme ce cour d’eau, la musique tient une place sacrée en terre africaine visant à communier étroitement entre humain et éléments naturel. Avec Wuïwa, qui se trouve être un doux mélange entre tradition africaine et la world music, nous nous laisserons couler vers une mélopée limpide et entraînante. Balafon, Ngoni, Kora, percussions, guitare et guitare basse nous invitent au voyage et à la découverte dans un message de paix.

Un son moderne et des textes engagés où le balafon et les instruments traditionnels s’accordent avec la musique électroacoustique pour se rencontrer autour d’un Afro Reggae au groove solaire et inspirant.

 

Aälma Dili
Pour une poignée de dinard

 

20h45 – Place de la Mairie
Swing manouche – 1h10

 

Aälma Dili propose un répertoire fidèlement inspiré des Balkans, des fêtes « svadba » et des musiques du monde avec facilité et bonne humeur.

Cette bande des quatre, dont l’âme est complètement folle (Dili), préfère nous embarquer avec eux pour une conquête de l’est, du côté de la Yougoslavie, de l’Albanie, de la Macédoine et même de la Grèce. Touchant, drôle, (im)pertinent, inattendu, méfiez-vous de ces quatre-là, on ne sait jamais…, Ils ont partagé la scène avec Bratch, Soviet Suprem, Caravan Passe et Sanseverino ! C’est surprenant et festif.

- Jahkasa -

Avec :Karim Sanou, Jonathan Tapsoba, Francis Dschoutezo, Nihani Sanou, Issouf Dembélé, Kévin Ouedraogo

- Aälma Dili -

Avec : Emilio Castiello (violon, mandoline, chant, choeurs), Abel Chafai (contrebasse, chant, choeurs), Clément Oury (violon, baglama, choeurs), Benoit Vincent (guitares, choeurs)

Pas de repli en cas d’annulation. Suivez-nous sur Facebook et Instagram

Vous aimerez aussi ..