Festivals

Garlic et Dangle attendent, pendus à leur manteau. Suspendus hors du temps, sur un long porte-habits dans un espace nommé la «Station de l’Entre-deux», ils patientent. Un vieil haut-parleur grésillant leur rappelle sporadiquement qu’ils sont en attente de réincarnation.

Garlic, malicieuse boule de féroce tendresse, impatiente et mutine, rêve de se réincarner en arbre. Elle passe son temps à dormir et à trier sa collection de désirs impossibles. Dangle, long, lent et mélancolique, solide masse de vive incertitude, travaille interminablement à terminer son poème et se perd dans des réflexions métaphysiques. Ces deux âmes fantasques sont là, abandonnées à elles-mêmes, avec rien d’autre que l’autre et une éternité de temps. Le temps de se confronter à leurs rêves et à leurs inquiétudes sans savoir quand arrivera le moment d’être précipité dans une nouvelle vie. Par leur expressivité corporelle et leurs mots pertinents de clowns, les Diptik proposent une exploration délicate et drôle de la liberté humaine.

Comment se choisir une vie, un corps, une place dans ce bas-monde? Avec leur «état d’âme», ils auscultent l’humanité. Hang Up est un poème absurde sur l’état d’être (ou de ne pas être), et se situe confortablement quelque part entre l’art du clown et celui du théâtre.

Écriture :Marjolaine Minot, Céline Rey et David Melendy

Mise en scène :Marjolaine Minot

Interprétation : Céline Rey et David Melendy

Création lumière : Antoine Zivelonghi

Scénographie : Valentin Steinemann

Dans le cadre du festival Région en Scène

Lieu : MJC de Meythet